Bleach, THE RPG


 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Maison de Kukaku

Aller en bas 
AuteurMessage
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:19

L’Aurore éclatante pointait
l’orée d’une nouvelle journée. Au loin, dans les cieux, s’envolait les
mélopées lyriques des volatiles qui signalaient aux Âmes vivantes la
levée de l’Astre Diurne. Dans la prairie où gambadait avec gaîté les
lapereaux qui goûtait avec délices aux prémices de la vie, s’élevait
une brise légère et chaude, plus simplement printanière. Au cœur de ce
lieu paisible trônait une demeure d’apparence petite, au côté de
laquelle un canon tutoyait les cieux azurs, l’ensemble annoncé par une
banderole maintenu au dessus du sol par deux mains de roches.
Une
plainte lascive s’éleva au cœur de la Chambrée. Ouvrant un œil, puis le
second, la Demoiselle s’éveillait, un mal qui semblait indicible lui
vrillant le crâne. Se redressant légèrement, elle s’étira lentement,
faisant craqueler ses membres qui marquait la difficulté de la soirée
de la veille. Laissant ses iris myosotis traverser ce lieu, elle prit
conscience de la débauche à laquelle elle s’était livrée à la vue des
cadavres alcoolisés disséminés un peu partout. Décidément les visites
de Loe se terminait bien souvent de façon cocasse et la Volcanique
laissa naître sur son minois un sourire au l’évocation de cette soirée
particulièrement arrosée.
L’Indolent avait déjà fui les lieux de ce
carnage, laissant là sa compagne nocturne de festoiement. Il avait
parait il des choses à faire en ce jour. A dire vrai cela arrangeait
Kûkaku qui, en ces lendemains de soirées difficiles, appréciait un
calme que l’Eloquent ne pouvait garantir. Ainsi, toujours aussi
lentement elle se releva. Mais l’esprit encore embrumé et tournoyant,
elle glissa et chut sur sa croupe, lui extirpant un cri de surprise
plus que de douleur.

Faut vraiment que je piccole moins…


Puis
la Demoiselle se mit à rire bruyamment, se rendant compte du ridicule
de sa situation. Pire encore, elle imaginait le valeureux Capitaine de
la Division d’Elite en pleine réunion, encore totalement imbibé.
Décidément, la soul society n’était plus ce qu’elle était !
Accourant
comme à l’accoutumée dans un assourdissant vacarme, Koganehiko et
Shiroganehiko apparurent à l’embrasure de la porte, s’enquérant de
l’Etat de leur Maîtresse. Ils eurent vite une réponse. Le visage encore
embué par ce réveil difficile, son minois sembla se déformer sous une
certaine colère qui faisait suite à la montée d’un mal de tête dont le
tapage des deux hommes n’étaient pas étranger.

Bande d’idiots !! Vous ne pouvez pas allumer un feu d’artifice tant que vous y êtes ? Laissez moi tranquille et dégagez de là…
MAINTENANT !!


Les
deux hommes semblèrent perdus. Il connaissait la colère légendaire de
la Flamboyante et n’ignorait pas les risques inhérents à rester en cet
endroit. Mais… timidement l’un des deux frères leva son index vers la
Mal Eveillée... vers ses jambes… un peu plus haut. Kûkaku baissa alors
son regard vers la zone ainsi montré, s’apercevant de la mauvaise tenue
de ses atours, plus encore de l’absence de dessous… Rougissant tout
d’abord, ses traits se déformèrent plus encore vers une rage sans
mesure alors que d’un bond elle se releva.

ESPECE DE PERVERS !!!!!!!!


La
terreur illumina le visage des deux hommes alors que la furie se rua
sur eux. Dans un enchaînement improbable dans son état, elle les frappa
tour à tour, le premier subissant un uppercut qui lui fit traverser la
porte alors que le second dut subir un châtiment bien pire par l’envoi
d’un terrible coup de pied dans son bas ventre, ce qui les laissa tout
deux au sol.

Toi le voyeur, tu feras
cinq cent pompes. Ca te remettra peut être les esprits en place. Je
verrais après comment poursuivre ta punition.
Quant à ton frère qui
fait semblant de dormir là bas, qu’il me prépare à manger, j’ai faim.
Et que cela ne traîne pas sinon vous subirez des sévices bien pire
encore !


Furibonde, la Demoiselle laissa là,
encore au sol, les deux hommes pour se rendre vers la salle d’eau afin
de se rafraîchir. Ainsi débuta une nouvelle journée dans la demeure de
la volcanique Shiba Kûkaku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:19

PNJ:

Oh
qu’il était difficile de se lever après une soirée trop arrosée, Ignis
était bien placé pour le savoir. A chaque fois qu’elle buvait du saké,
se laissant prendre à la nostalgie du souvenir de Kurotsuchi Nemu, la
belle a la chevelure de feu en faisait trop, bien trop et finissait
dans un état de coma éthylique. A l’origine, elle n’aurait jamais dut
être présente dans la demeure des Kukaku. En effet, la capitaine de la
douzième division devait mener une expérience toute la nuit dernière et
avait prévu d’y consacrer tout son temps ! Mais voilà, certain projet
pouvait être contrarier par des petites choses…Cette fois, ce fut une
fois de plus le capitaine de la première division venu la narguer en
lui rappelant l’un de ses nombreux fait d’arme passé…La belle capitaine
avait bien faillit tester son nouvel explosif sur lui avant que ce
dernier ne lui propose de laisser tomber tous les soucis du moment pour
boire un coup chez l’exilé Shiba. A bout de nerf, la jeune femme avait
fini par accepter son offre…Grand mal cela lui avait fait ! Après avoir
vraisemblablement trop bu, la jeune femme s’était écroulé dans un coin
de la pièce et dormait à point fermé depuis des heures, perdant la
mémoire de ses actions alcoolisés de la veille…

Un cri réveilla
à moitié notre scientifique qui était probablement en train de rêver à
la machine parfaite qui purifierait tous les Hollows et arrêterait
enfin les guerres. C’était celui de la propriétaire des lieux qui
accuser l’un de ses deux subordonnée de perversion. Comme Ignis était
de dos, elle ne pouvait profiter de cette vue qui devait pourtant être
très agréable…Rappelons pour le lecteur non informer que notre Taisho
est l’une des rares représentante du monde des morts a pratiqué les
mœurs de l’île de Lesbos…Ainsi donc, son réveil commença par une
frustration des plus difficiles a avalé, mais la scientifique avait
encore trop l’esprit dans les vapeurs de Saké pour comprendre quoi que
se soit. Elle constata simplement qu’elle était endormi…Dans les bras
d’une femme, ce qui voulait dire que la propriétaire devait réaliser
les goûts de la jeune femme. Elle n’aurait tout de même pas…A cette
simple idée, la taisho en eu des cauchemars, surtout que Loe aurait
assisté à cela, mais non, elle était toujours vêtue de son Haori de
capitaine, donc rien à craindre de se coté-la. Poussant un soupir de
soulagement, Ignis leva la main gauche vers ses yeux pour les frotter
et essayer de réveiller son esprit, mais rien à faire, le regard
pourpre de la jeune femme était toujours dans les vapeurs d’alcool.

La
volcanique distribua les punitions rapidement a ses deux subordonnés
qui avaient osé poser leurs regard pervers sur son corps tandis que la
scientifique, repoussant le bras de la jeune femme qui lui entourer les
épaules, espérait encore que la maîtresse de maison n’avait rien
remarqué de particulier. Même si les chances oscillait zéro, la belle
voulait y croire, si la rumeur s’étendait dans tout le sereitei, elle
pourrait être déchu de son titre et banni pour non-respect des bonnes
mœurs de la Soul Society. Dans ce cas, elle se ferait Visard ! Autant
devenir plus puissante, et elle leur donnerait une bonne raison de la
punir ! Mais heureusement, notre capitaine n’en était point a ce stade.
Se levant difficilement en se retenant avec le mur, elle prit la parole
envers l’ancienne noble qui se tenait devant elle tout en lui tournant
le dos


« Veillez m’excuser mais…Qu’elle heure est t’il ? »

Voilà
en tout cas une occasion parfaite de tester son nouveau médicament
anti-gueule de bois. Prenant rapidement un comprimer, elle le mit à la
bouche et l’avala d’un seul coup sans prendre la peine de prendre un
liquide quelconque. La belle ne voulait pas céder à la tentation de
reprendre de l’alcool au risque de se saouler une fois encore…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:19

La chaleur aqueuse
officiait ses bienfaits sur la peau soyeuse de la Noble Déchue.
Emergeant à peine, la colère l’habitait toujours à l’endroit de ses
deux subordonnées tendancieux. C’était décidé, ils en baveraient, et
plus que pour cette unique journée. S’emparant de l’éponge humectée par
un bouquet fleuri d’arômes, elle la passa sur son corps svelte mais
courbaturée par cette nocturne bacchanale dont les souvenirs affluait
lentement dans l’Esprit de la Volcanique.
Loe était bien présent et
le Fripon avait une fois de plus mené la débauche avec un entrain qu’il
n’affichait qu’en de grandes circonstances. Mais il n’était pas venu
esseulé mais avec une Cour Princière de festoyeur. Elle se rappela des
inflammatoires mélopées sur lesquelles les corps exaltés par les
multiples breuvages s’étaient mus en de suaves compositions.
Mais la
migraine inhérente au lendemain de turpitudes reprit le dessus et
Kûkaku quitta donc les effluves liquides qui laissèrent la moiteur
régner sur sa peau halée. Enfilant rapidement une sortie de bain, la
Dame se coiffa rapidement. Elle s’habillerait après avoir pris quelques
victuailles, si elle ne décidait pas de retourner dans sa duveteuse
alcôve. Mais pour l’heure, elle quitta la salle d’eau, ses fins pieds
nus foulant le sol boisé de la demeure itinérante.
Sa démarche
chaloupée l’amena vers le lieu des festoiements de la veille. Elle y
pénétra, un brouillard écumant encore sa vue et son esprit, et constata
avec dépit que sa demande n’avait pas été réalisée. Alors qu’elle
allait, une fois de plus, rappeler à l’ordre ses serviteurs, un timbre
féminin se fit entendre dans son dos. La volcanique sursauta alors
légèrement avant de se tourner vers son invitée dont elle n’avait aucun
souvenir. Là elle vit Ignis, probablement à peine éveillée et à ses
côtés une Demoiselle encore dans les bras de Morphée. Les souvenirs de
la veille, et des lubricités de la Fantasque Inventeuse de la Douzième
Division. Cela fit sourire la Noble qui reconnaissait les frasques de
Kisuke chez cette digne successeuse. Un sourire s’afficha alors sur les
lippes de la Noble peu vêtue.

La matinée est bien avancée semble t’il, il doit bien être 11 heures.
Et
tu peux me tutoyer Ignis, après la soirée d’hier, je pense en connaître
assez sur toi et inversement et j’espère même que nous pourrons
approfondir tout cela.


La Furibonde s’affala au
sol, sa courte étoffe remontant encore plus le long de ses cuisses
galbées. Lentement, elle passa sa menotte dans sa chevelure de jais,
revenant se poser sur son front alors qu’une moue contrariée s’afficha
sur son minois abattu.

Saloperie de mal de crâne !! Et ce petit déjeuner toujours pas servi !! Quelle bande de bons à rien ces deux abrutis !!


Kûkaku
semblait parler comme si elle était seule, irritée par ce réveil
difficile et la bêtise de ses deux sbires. Puis, semblant se détendre,
elle tourna ses prunelles myosotis vers sa prestigieuse et charmante
invitée.

Ah, Ignis, tu souhaites
quelque chose de particulier pour ton petit déjeuner ? Je crois qu’il
va falloir secouer un peu ces deux inutiles qui sont à mon service.


Kûkaku passa à nouveau la main sur son front, s’affaissant plus encore sur le sol, ce qui rendait son étoffe presque inutile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:20

PNJ :

Malgré qu’elle soit
encore dans les vapeurs d’alcools, Ignis avait parfaitement reçu le
message de la propriétaire des lieux et son teint venait de viré au
rouge vif…Qu’avait t’elle bien put faire pendant toute cette soirée ?
Décidément, l’alcool ne lui réussissait pas, elle était toujours aussi
incapable de se contrôler dans ce genre de cas ! Voilà un bon sujet
d’expérience néanmoins, essayer de crée une pilule anti-ivresse…Enfin,
ce n’était clairement pas dans l’état ou elle était qu’elle allait
trouver cela ! Quoi qu’il en soit, il lui fallait trouver une réponse
appropriée ou au moins le souvenir de cette soirée particulièrement
bien arrosé. Le cachet qu’elle venait de tester sur elle-même la
ramener doucement a la réalité, il accélérait le dégrisement, mais
apparemment il n’était pas au point pour un effet instantané…La poisse
! Il allait falloir retourner sur les planches a dessins ! Rien que de
penser à cela éveilla chez la belle le souvenir de l’heure qui avait
était affirmer par sa vis a vis…Onze heure ! Bon sang, son lieutenant
allait être furieux ! Il la voyait déjà comme sa boniche ! Elle avait
bien du mal a lui expliqué qu’elle ne l’épouserait jamais puisque la
seule personne a qui elle avait daigné ouvrir son cœur était décédé
depuis maintenant des lustres, mais apparemment cela ne décourager pas
le gredin ! Et puis il y avait approfondir…Mon dieu, si elle n’était
pas dans cet état, elle aurait probablement pensé à des choses
fâcheuses par cette seule allusion pendant qu’elle festoyait la nuit
dernière ! Notre capitaine avait trop tendance a prendre la tête des
soirées et mettre l’ambiance, de la même manière que son ancien rival a
la seule différence qu’elle ne traînait qu’avec des filles…


« Oui euh…Bah comme tu veux ! »

Elle
haussa les épaules, quelque part cela l’arrangé, étant plutôt
familière, elle n’aimait pas vraiment perdre son temps avec le
protocole en dehors du travail évidemment ! Dans la Sereitei, elle
avait un rang a tenir et s’y maintenait plus que tout ! Une question
d’honneur, elle ne pouvait déshonorer l’ancien commandant général dont
elle était la dernière représentante du patrimoine génétique. Comme
quoi, même a moitié en gueule de bois, un esprit pouvait penser à plein
de chose…Par contre elle allait virer vraiment pivoine car alors que
l’ancienne noble s’asseyais au sol, prenant un air courroucé à cause de
la lenteur de ses servants, sa sortie de bain remonter sur ses
cuisses…Choses assez gênantes pour notre capitaine, surtout si elle
était découverte. Pour éviter de tomber en panique, elle décida de se
concentrer sur le visage de sa vis a vis et alla s’asseoir
difficilement en face d’elle. La fatigue était toujours présente, elle
se massa la nuque une fois qu’elle eut prit place à son tour sur le
sol, l’air assez las. Lorsqu’elle pesta sur ses servants, elle ne put
s’empêcher de les défendre quelque peu, chose assez rare chez elle


« Allons ne les blâmez point…Je suis sure que cela ne peut pas être plus lent que certain spécimen de la quatrième division… »

Elle
eut un petit rire amusé, oui il y avait des gens très étrange a la
quatrième division…Enfin soit, ce n’était point le sujet pour l’instant
! Elle ressentait tout doucement les effets de son cachet anti-gueule
de bois et pour l’instant l’expérience s’avérait assez concluante pour
songer à en fournir un a la jeune femme qui lui faisait face. Il
fallait encore qu’elle retrouvait la boite. Elle plongeât l’une de ses
mains dans sa poche, recherchant la boite de comprimer tandis que
Kûkaku lui demandait si elle voulait quelque chose de particulier pour
manger, elle répondit simplement


« Pas d’alcool s’il te plait, j’ai eu mon compte hier, par contre pour le reste, je prendrais comme toi, peu importe… »

La
flemme de rechercher un menu décent maintenant ! De toute façon, cela
ne pouvait pas être mauvais et la scientifique n’était pas une jeune
femme qui négligeait son physique, même si le travail de capitaine
avait considérablement réduit sa progression dans les arts du combats
et l’avait finalement empêcher de prétendre à faire parti du conseil
des échevins…Mais qu’importe ! Elle aimait ce qu’elle faisait. Par
contre, voire la jeune femme s’affaissait encore plus sur le sol
mettait vraiment la capitaine mal a l’aise…Elle devait déjà passé pour
une perverse et ne savait trop comment faire remarquer à la demoiselle
que l’étoffe qu’elle portait n’allait à ce rythme plus servir à grand
chose…Elle plaça donc son regard pourpre ailleurs, mais pas très
longtemps, car elle venait de mettre la main sur sa boite de comprimé !
Voilà quelque chose qui allait lui permettre de détourner l’attention
sur autre chose. En sortant un comprimé de la boite, elle le tendis
vers l’ancienne noble et reprit la parole


«
C’est une invention de notre développement de recherche, le comprimé
anti-gueule de bois ! Tu en veux un ? Il est encore a l’essai mais ne
m’a pas encore trahi… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:20

La
Volcanique affichait son sourire le plus amusé face aux simulacres de
la Fière Capitaine aux penchants fort démontrés la nuit passée. En
effet, les souvenirs remontaient peu à peu à l’esprit de la Noble
Déchue et elle s’apercevait de la déchéance à laquelle le petit groupe
de bambocheur s’était adonné. Mais la migraine reprit le dessus alors
qu’elle préférait ne pas relever la remarque sur la Division Médicale.
Elle n’avait pas d’accointance envers la soul Society, pire, elle
n’aimait guère en parler. A ses yeux seuls quelques Shinigamis valaient
la peine de se décarcasser un peu.
Et une nouvelle fois la douleur
pris le dessus, provocant un rictus désagréable sur le minois de
l’Eruptive. L’offre d’Ignis lui fut alors d’une immense charité. Dès
lors, sans se lever, elle s’avança tel un félidé vers la jeune femme au
visage écarlate. Accidentel, ou non, son genou vint bloquer la sortie
de bain sur le parquet, ce qui eut pour effet de le laisser choir,
révélant la peau satinée de la Maîtresse de Maison.

Ahhhh !!! Quelle gourde je fais !!! Heureusement que ce pervers de Loe n’est pas là sinon il m’aurait sauté dessus.


Sans
gène, Kûkaku resta en tenue d’Eve pour se saisir des médicaments
qu’elle avala sans vergogne. Une fois cela effectué, elle se saisit de
son vêtement et continua de s’approcher, se servant de ses mains pour
lui donner l’impression d’une féline, d’Ignis tout en la fixant de ses
perles myosotis. L’évocation du Brigand de la Première n’était pas
vaine car la Noble, provocante à souhait en cet instant, savait que ce
dernier serait littéralement devenu fou s’il s’était tenu dans la salle
en cet instant.
Les iris de Kûkaku se détournèrent un instant de
l’Infortunée, bien qu’il semblait difficile de compatir à son sort pour
peu qu’on la connaisse un minimum, Proie de son jeu pour se poser sur
la jeune fille des proches quartiers que Loe avait amené pour la
débauche. Elle se souvint du comportement de la Scientifique et de ses
propositions envers la Belle aux Bois Dormants. Un sourire
particulièrement jouasse se dessina sur ses lippes carmines.

La pauvre semble bien fatiguée. Je me demande ce qui l’a mise dans cet état…


La
Volcanique posa à nouveau son regard sur la Tribade, lui proposant le
plus charmant des sourires. Avec nonchalance elle se releva afin de se
poser sur ses genoux. Sa main glissa alors le long de sa chevelure de
jais alors qu’une plainte lascive s’extirpa de ses lèvres charnues. Se
cambrant, sa seconde main vint glisser sur ses reins, la Noble simulant
des étirements face à Ignis.

Tes cachets enlèvent peut être la gueule de bois, mais il ne supprime pas les courbatures.
Mais,
si je me souviens bien tu disais à notre Dormeuse que tu étais une
experte en massage hier. Tu aurais la bonté de me faire bénéficier de
tes douces menottes ?


Kûkaku offrit un minois
désarmant à la Capitaine. Ses lèvres affichèrent une moue gracieuse et
son regard se transformait en supplique irrésistible…

S’il te plait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:20

PNJ


ans
le savoir, notre capitaine venait de faire une assez grosse bourde. En
effet, l’exilée, encore dans les vapes suite a la fête d’hier et
courbaturé par une nuit probablement agitée dans les bras du capitaine
de la première division, accueillit la proposition d’Ignis avec
beaucoup d’enthousiasme…Trop d’ailleurs…Allez savoir si elle l’a fait
exprès ou non, en tout cas son genou vint retenir le bout de son
peignoir, le faisant choir sur le plancher, ce qui laissait la peau de
la noble a nue…Si la vue était agréable, cela ressemblait de plus en
plus a de la provocation ! Et le moins que l’on puisse dire était que
la belle apprécier particulièrement la vue, n’en perdant point de
miette…Le regard pourpre de notre « bonheur quotidien » détailla
largement et sans se cacher le corps de la brune qui s’offrait à son
analyse scientifique, bien que l’observation qu’en faisait la capitaine
n’avait absolument rien de professionnel…Kuukaku fit une remarque très
juste sur le fait que Loe lui aurait probablement sauté dessus dans
cette situation…Mais la, Ignis se retenait au sens propres ! Si elle
n’avait pas autant de retenue, cela ferait longtemps qu’elle serait
parti en profiter…Mais non, elle avait encore un peu de décence dans
son esprit pour se retenir…Juste un petit peu !


« A qui le dit-tu…Depuis que je le connais, il ne fait que sauter sur les filles. Même moi… »

Elle
laissa échapper un petit rire, il pouvait toujours courir…Mais il y
avait également le lieutenant pervers, Haseo. Lui était encore moins
subtile que Loe, mais l’avantage du Dandy était qu’il savait
parfaitement les goûts de la jeune femme à la chevelure de flamme,
ainsi chaque mot de séduction n’était rien de plus que des boutades
destinée à lancer une petite dispute amicale…Bref une routine tel que
la belle était parfaitement capable d’y faire abstraction, mais elle ne
manquait jamais une occasion de faire une remarque sur la perversité de
celui ci tant cela l’amusait de taquiner son ancien rival. Pendant ce
temps, Kuukaku avait fini le chemin a quatre pattes et prit les
comprimer pour les avaler rapidement. Cette vision était provocante,
aguicheuse et agréable, Ignis n’en perdait pas une miette, les méandres
de son esprit songeant aux traitement qu’elle pourrait prodiguer à ce
magnifique corps si seulement cette dernière se laissait ausculter
quelque peu… Puis d’un coup, la capitaine, qui était toujours assise en
tailleur, remarqua que le regard de sa ravissante vis a vis n’avait
plus porté sur mais derrière elle. Alors qu’elle allait se retourner
pour regarder ce qu’il y avait de si intéressant derrière elle, Kuukaku
reprit la parole pour expliciter cette chose, parlant de la jeune femme
avec qui Ignis avait fini sa nuit…Maintenant que le comprimé faisait
parfaitement effet dans son esprit, elle pouvait se souvenir
parfaitement de ce qu’elle avait fait avec cette fille mignonne, bien
qu’elle ne soit point au niveau de la maîtresse de maison…Elle aurait
voulu conclure, mais alors qu’elle lui donnait un comprimé qu’elle
pensait être un stimulant, elle lui avait à la place donner un
somnifère puissant…


« Oui et elle n’est pas la de revenir à elle…Comptait au moins deux a trois jours… »

Puis
Kuukaku reporta son attention sur la belle a la chevelure de flamme. Se
relevant quelque peu, installer sur ses genoux, très proche de la
capitaine, elle passa une mains dans ses cheveux avant de se cambrer
quelque peu, simulant des étirements. Apparemment elle était encore
courbaturer, ce qui voulait dire que le comprimé ne supprimait pas tous
les effets indésirable…Il allait retourner sur la planche a dessin lui
! Mais pour l’instant, Ignis songeait à tout sauf faire une nouvelle
invention…La déchue en vint alors a l’objet de ses pensées. Rappelant
l’une des affirmations de la belle capitaine, elle lui demanda de bien
vouloir lui offrir un massage…Mais OUI quand elle voulait ! Cependant,
Ignis ne se précipita point sur le corps offert de l’éruptive…Non, un
simple massage ne suffirait pas a son bonheur. Il lui fallait plus.
Mais avec cette demande et puis se sourire irrésistible, Ignis savait
parfaitement comment elle allait arriver à ses fins…Elle se plaça donc
a son tours sur ses genoux avant de se débarrasser d’une manière
élégante de ses gants de cuirs noir. Puis elle reprit la parole


« Je veux bien t’offrir l’un de mes massages spéciaux dont j’ai le secret mais…Ce ne sera pas gratuit… »

Laissant
planer un instant d’incertitude avec un sourire qui en disait assez
long sur ses pensées, Ignis prit le temps de plier convenablement ses
gants de cuir noir avant de les poser à coter d’elle, sur le plancher.
Puis elle prit une paire de lunette qu’elle ajusta sur son nez, lui
donnant un air très sérieuse qui ajouter quelque peu a son charme
naturelle d’ailleurs avant de poser ses deux mains sur ses propres
genoux et de reprendre


«
Je prendrais soin de votre corps, mais en échange, tu devras prendre
soin du mien également dans une chaleureuse étreinte…Si sa te va, tu
n’as qu’a t’allongé sur le plancher et me laisser m’occuper du reste… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:21

La
provocation régnait en maître alors que les deux Volcaniques
pénétraient dans un jeu de séduction particulièrement vicieux, rendant
l’atmosphère de la grande salle extrêmement égrillarde. Ainsi Ignis
chaussa ses verres avec bravade, répondant aux chatteries de sa
vis-à-vis avec amusement et envie. Une mielleuse homélie s’extirpa
alors de ses lippes de la Rubigineuse, décadente proposition qui
succède à une charmante corruption.
Une exquise aliénation semblait
avoir pris possession de la Capitaine qui avait laissé choir son masque
de froideur face à la nudité de son Hôte. La Noble Déchue, d’humeur
particulièrement badine, se décida alors de poursuivre alors cette
joute libidineuse avec une malice dont elle savait faire preuve, bien
qu’elle ne l’employait que rarement. Ses genoux se mirent à frotter le
parquet de bois au rythme de son approche lascive, amenant la
Volcanique au contact de celle qui faisait office de cible de ses
ingénues coquetteries.
Lentement la menotte valide de l’Effrontée
remonta le long du bras de la Scientifique, geste s’insufflant d’une
inouïe douceur. Avec tendresse elle atteignit le cou, poursuivant sa
folle cavalcade jusque la joue rosée et soyeuse de la Flamboyante
qu’elle caressa précautionneusement. Entêtée menotte qui continua sa
voie jusque les fins cheveux de la Belle, venant les cajoler tout en
redescendant vers la nuque sur laquelle elle effectua une légère
pression. Avec langueur, elle approcha son minois rougi de la
bénéficiaire de son affection venant frôler de ses lippes les exquis
pétales de la Capitaine. A l’instant fatidique, elle se détourna avec
candeur, poursuivant l’approche de sa frimousse jusque l’orillon de la
Demoiselle, où elle laissa s’échapper une doucereuse homélie.

Voila
un marché fort honteux que tu me proposes là. Moi qui te demandais un
geste d’amitié, tu me proposes de m’adonner aux vices…


La
Volcanique se recula alors, sur ses fins traits se lisait une forme de
mécontentement mutin. Avec souplesse, elle se recula et se retourna.
Lentement elle se pencha pour reprendre sa démarche féline l’éloignant
cette fois de l’Infortunée, lui laissant toutefois le loisir d’admirer
sa croupe.

Je ne signerai point de marché, cela serait fort… ennuyeux. Montre moi tes talents, peut être te montrerais-je les miens…


Insolente,
l’Indolente retourna sa frimousse vers Ignis, lui laissant découvrir un
sourire amusé. Lentement, elle se laissa glisser sur le bois qui
servait de plancher à sa Demeure en accentuant son galbe de façon
éhontée. Si la nuitée avait été mouvementée, le réveil se montrait bien
plus encore embrasé.

Alors Ignis… Tu rêvasses ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:21

S’il
y avait bien une chose pour laquelle l’on ne pouvait accuser la
capitaine de la douzième division de fourberie, c’était bien son franc
parler en dehors du travail ! Elle était toujours direct et venait par
l’intermédiaire de cette douce tentative de corruption de le prouver !
Dommage, la maîtresse de maison, qui semblait au départ avoir mordu à
l’hameçon, c’était finalement rétracter ! Mais que diable ce contact
fut agréable ! Sentir cette menotte remonter sur son bras pour venir
caresser si doucement sa joue…La rouquine en avait frissonné de
surprise, mais aussi de contentement, malheureusement pour elle, ses
espoirs furent une nouvelle fois déçu. Il était trop difficile pour une
femme de séduire une autre femme, Ignis le savait, mais elle ne
baissait pas non plus facilement le pavillon, surtout devant un corps
aussi provocant et parfait ! Appuyant quelque peu sur la nuque de la
capitaine pour la forcer à rapprocher son visage du sien, les deux
femmes avaient bien faillit unir leur lèvres, mais au dernier moment,
l’ancienne noble avait changé de tactique, s’approchant d’une de ses
oreilles pour lui annoncer qu’elle était quelque peu déçu par son
attitude, quémandant un marché pervers a la place de rendre à la noble
un service d’amie…Ce n’était guère charitable, mais parfois cela était
efficace. Ca n’avait point marché cette fois, tans pis ! De toute
manière, toucher cette peau qui semblait si douce serait déjà un
plaisir en soit, alors elle n’allait point bouder les satisfactions que
cela pourrait lui offrir ! Faisant quelque peu demi-tours en affichant
un mécontentement amusé, la belle noble laissait tout le loisir a la
scientifique d’admirer les dernières courbes dont elle n’avait point
encore profité…Et elle ne s’en priva guère ! Les femmes à lunettes
étaient réputé pour être doté d’un esprit particulièrement vicieux et
notre belle Taisho ne semblait point échapper à cette règle ! Puis se
retournant vers elle, la noble lui affirma qu’elle ne signerait point
de marché, mais en revanche, si elle était satisfaite de ses talents,
peut-être alors lui montrerait t’elle les siens…Une chose qui était
valable pour n’importe lequel des treize capitaines était qu’ils ne
refuseraient jamais un défi…


« Plait t’il ? »

Ce
fut à ce moment la seule réaction de la capitaine qui affichait un
sourire plus large, semblant sure de sa victoire ! Ultime provocation,
la belle maîtresse de maison s’allongea d’une manière lascive sur le
plancher de la salle pour attendre tranquillement son massage, lui
demandant si elle rêvassait…Oui, la belle rousse rêvassait quelque peu
a des choses très frivoles…Mais elle s’inquiétait aussi d’un possible
retour des servants de Kuukaku. Sortant un petit calepin de sa poche et
un stylo, car comme tout le monde le sait, les scientifiques on
toujours de quoi écrire au cas ou, elle se leva et nota sur un papier «
NE PAS DERANGER » avant d’aller ouvrir la porte doucement et de le
coller dessus. Refermant la porte, elle dit simplement


«
Excuse mon retard, il me fallait prendre quelques disposition pour ne
pas être déranger. Un bon massage doit être fait dans un état de
quiétude parfaite… »


Le
moins que l’on puisse dire, c’était qu’Ignis n’y était point…Avançant
vers la noble d’une démarche plus que sexy, elle laissa tomber au
passage ça cape blanche de capitaine de division devenu trop
encombrante ! Pour pouvoir effectuer son massage, plutôt que la
position de base qui voulait que la masseuse soit à coter de la
personne massé, Ignis préféra une méthode plus proche de l’esprit
surchauffer de tentation qui régnait dans la pièce. C’est à dire les
jambes placé de chaque coté de la noble, agenouiller pour pouvoir poser
les mains vers sa nuque, elle commença alors son massage, son corps
très proches du sien, laissant son souffle parcourir la nuque de la
propriétaire. S’appliquant à offrir à la noble un bon massage, elle
commença par les épaules, doucement, sans presser le mouvement. Bien
qu’elle n’ait point de crème pour ses mains, ses gestes assurés
assuraient la qualité du service, visiblement, c’était une habitué des
massages pour femme…La situation était très tentantes, elle pouvait à
loisir caresser certaine partie du corps de Kukaku, mais pour
l’instant, elle préférait encore se contenter de les frôler avec le
sien, jouant un peu comme l’avait fait l’éruptive avec le baiser
raté…S’approchant alors de son oreille, elle lui susurra


«
J’espère que tu seras satisfaite, j’ai réputation de laisser un
souvenir impérissable dans l’esprit des personnes que je masse… »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:21

Badine
et Friponne, la Canonique exposait son galbe sirupeux aux perles
admiratives de la Capitaine de la Treizième Division, jouant de son
onctueuse personne serpentant lascivement sur le parquet boisé de la
demeure. Triomphante face au succès de son entreprise, elle put lire
dans le minois de sa proie une stupéfaction rythmée par ses minauderies
expertes. Lorsque la Scientifique réagit, Kûkaku put observer
l’intelligence de la Tribade qui rapidement songea aux possibilités de
les voir subir le désagrément d’une visite. Cela égaya la Noble Déchue
qui sentit dans les actes de la Rubigineuse toute l’exaltation
sensorielle qu’elle avait évoqué dans un plaisir particulièrement
malicieux.
L’Eruptive observa sa complice revenir vers elle. Dans un
déhanché prononcé et particulièrement provocateur, la Prodigueuse des
soins enviés revenait vers la cible de ses futures attentions.
Pénétrant dans un espiègle manège qu’elle semblait affectionner, elle
se défit de sa pèlerine symbolisant son grade dans le Gotei 13 avec une
élégante nonchalance. L’Aristocrate Damnée ne quittait pas de ses iris
myosotis les déambulations libidineuses d’Ignis, lui offrant une
expression conquise et ravie sur son minois attentif.

Tu
es une femme avisée ma Chère Ignis et il est fort appréciable que tu
ais eu cette présence d’esprit. Il eut été fort inconvenant que de
pathétiques maraudeurs viennent troubler cet instant que tu me vends
comme inoubliable.


L’homélie flatteuse de la Dame
s’extirpa de ses lippes charnues telles le miel sucré. Avec jouasserie
ses jambes se replièrent sur elle-même, faisant se cambrer plus encore
ses reins désirables. Doucement elle usa de ses coudes pour se relever
alors que la Capitaine finissait sa phase d’approche. Le regard de la
Dame à l’anatomie sculptée par les siècles se marqua de défi, à l’image
de paroles mutines qu’elle laissa s’élever dans l’atmosphère brûlante
de la vaste salle.

N’hésite pas à te mettre à l’aise. Avec toutes ses promesses il ne faudrait pas que tu ressentes la moindre gène dorénavant.


Taquine,
Kûkaku jouait sur la frivolité de la scène pour accroître plus encore
les aspirations luxurieuses de la Tribade. Ainsi, telle une jeune fille
particulièrement sage, elle déplia ses longues jambettes à qui elle
offrit un léger écartèlement, ses bras quant à eux glissant le long du
plancher afin de se donner littéralement aux soins attendus.
Offerte,
il ne fallut pas attendre avant que la Scientifique ne se lance dans
son œuvre. Choix primale, elle enjamba les courbes enchanteresses de sa
consentante victime telle une Amazone. Les premières esquisses furent
particulièrement savoureuses, comme le témoignèrent les soupirs lascifs
de l’Explosive Experte. La Masseuse se lança à son tour, en réponse à
celle de sa complice, dans un ludique manège empli de provocation avec
pour but ultime de faire naître une irrésistible attente sur la cible
de ses soins, mémorable selon les dires récurrents de la Belle.

Paroles, paroles…
Beaucoup de mots ma Douce, mais laisse parler les actes. Je vais finir par m’impatienter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 11:22

L’impatience…Une
chose que notre scientifique ne connaissait que trop bien ! Pourtant,
le jeu de la séduction en réclamait et la, sans aucun doute, Ignis
mettait sa patience a l’épreuve ! Ainsi, elle restait totalement
concentrer sur chacun de ses mouvements, les accélérant ou au
contrairement les ralentissant histoire de faire encore monter d’un
cran la température. Après tout, Ignis était d’un tempérament de feu,
une femme qui n’était à l’aise que lorsque les températures montaient
dans les chaleurs les plus extrêmes…Ici elle était parfaitement servi.
Dans le rôle de complice séductrice, Kûkaku était tout simplement
parfaite, agissant pile comme il fallait, sachant ajouter des imprévues
et des réactions aptes à faire monter cette chaleur devenant
suffocante…Petit a petit, les mains descendaient sur le dos de
l’ancienne noble, massant cette douceur infinie qui était bien
surprenante pour une artificière. Mais remarque, la sienne n’avait rien
a lui envié alors qu’elle était une amazone accomplit. Faisant preuve
de tout son professionnalisme, elle restait néanmoins dans le cadre du
jeu de séduction, aimant écouter les petits soupirs de contentement de
la dame. Oui, elle ferait de ses instant un moment inoubliable comme
elle avait toujours su le faire. Il faut dire que son premier objectif
était de donner envie à ses complices de recommencer…Et donc de la
revoir ! En attendant, elle n’avait point oublié l’une des propositions
de la noble, et alors que les menottes de la capitaine atteignait le
creux des reins de la noble, elle s’arrêtât d’une manière assez abrupte
pour reprendre la parole, d’une voix plus douce que précédemment, plus
sensuelle également…


« Puisque tu m’y as invité gentiment, je vais me mettre à l’aise, la température devient trop extrême dans cette pièce… »

Une
bien piètre excuse pour toutes personnes connaissant les secrets du
Bankai de la déesse de la mort. En effet, utilisant les colonnes de
flamme comme une arme a part entière, elle immolait ses ennemis par le
feu, souvent en même temps que ses propres vêtements…Mais qu’importe !
Se relevant quelque seconde de sa position d’Amazone, elle défit le
lacet qui retenait le col de sa robe puis s’attaqua au quatre pression
qui la maintenait en place sur les cotés. Elle n’eut plus qu’a laissé
négligemment l’étoffe tomber avant de la jeter au loin. Pourtant, elle
n’avait point encore rejoint la tenue d’Eve de sa consœur, puisqu’en
plus de ses boots, elle arborait toujours le dernier rempart possible
contre une pulsion libidineuse…Mais vu la taille de ce dernier,
était-ce réellement un rempart ou une simple provocation de plus ? La
seconde solution était bien plus probable…Quoi qu’il en soit, une fois
ce petit intermède fini, la jeune femme retrouva sa position initiale
et reprit son massage la ou elle l’avait arrêté, c’est à dire dans le
creux des hanches. Tantôt en appuyant quelque peu avec ses doigts,
tantôt en passant le plat de ses mains, la belle semblait prendre
particulièrement attention a cette partie du corps primordiale selon
certain analyste spécialiste des massages. Mais aussi, cela lui
permettait de frôler de ses pouces la croupe de la dame, ajoutant
encore quelque peu de tentation dans cet atmosphère qui ne semblait
contenir que cette valeur, en plus de la luxure évidemment…


«
Les hanches sont, d’après certains maître d’art du massage, l’endroit
le plus important du corps…Il ne faut point les négliger pour obtenir
un résultat parfait. »


Habituellement,
la belle rousse aurait poursuivit vers les jambes et les pieds, mais
elle attendait bien plus de cette rencontre avec la noble déchu. Ainsi
donc, elle décida de remonter doucement ses mains vers les épaules de
Kûkaku, cette fois en approchant plus que franchement son corps du
sien, il n’y avait que quelques millimètre, et au hasard des formes des
deux éruptives, les deux corps se touchait quelque peu. Cette remonté
se clôtura d’une manière assez curieuse pour un massage, puisque ne
pouvant vraisemblablement plus attendre énormément de temps, Ignis ne
résista guère a l’envie de déposer un petit baiser sur la nuque de la
noble…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Szayel Aporro Granz
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 895
Age : 24
Localisation : Las Noches (El Hueco Mundo)
Rang : 8e Espada dans l'Armée de Sõsuke Aizen
Caractère : Sadique et Impitoyable
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de Personnage
Niveau:
475/475  (475/475)
Reiatsu:
475000/475000  (475000/475000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mar 22 Jan 2008 - 18:05

ADMIN :

AVERTISSEMENT LVL 2 DESTINE A KUKAKU SHIBA !

Arrête de revenir à la ligne en milieu de ligne ! Je crois savoir ce qui s'est passé, tu as dû faire ton RP sur le Word et quand tu as collé, c'est sorti comme ça, mais il fallait arranger ! De plus, ne change pas de police d'écriture, on a choisi celle du forum car c'est la plus appropriée !

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-the-rpg.forumpro.fr/index.htm
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mer 23 Jan 2008 - 13:56

Depuis quand on est olbigé de prendre une seule police?

et puis je ne vais pas tout remettre,j'ai plein de boulot en ce moment
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ichigo
Officier de la 10e Division | Lycéen | Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 314
Age : 26
Localisation : Soul Society
Rang : Officier
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de Personnage
Niveau:
18/20  (18/20)
Reiatsu:
1850/1850  (1850/1850)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mer 23 Jan 2008 - 14:48

Eu^^ kukkaku ce n'est pas grave la police d'ecriture^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-the-rpg.forumpro.fr
Szayel Aporro Granz
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 895
Age : 24
Localisation : Las Noches (El Hueco Mundo)
Rang : 8e Espada dans l'Armée de Sõsuke Aizen
Caractère : Sadique et Impitoyable
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de Personnage
Niveau:
475/475  (475/475)
Reiatsu:
475000/475000  (475000/475000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mer 23 Jan 2008 - 17:47

ADMIN : Tu ne gagneras pas de niveaux tant que tu n'auras pas arrangé tes textes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-the-rpg.forumpro.fr/index.htm
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   Mer 23 Jan 2008 - 18:02

J'ai tout mon temps je le ferais plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maison de Kukaku   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maison de Kukaku
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monter son studio photo maison à coût réduit
» Ma Maison Rona 2010
» Le Cointreau maison
» Orcs vs bretonniens - maison fortifiée
» Colorants maison ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach, THE RPG :: Jeu de Rôle :: La Soul Society :: Le Rukongai :: Forêt-
Sauter vers: