Bleach, THE RPG


 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Volcanique

Aller en bas 
AuteurMessage
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: La Volcanique   Dim 20 Jan 2008 - 11:20

(¤) Présentation de votre personnage. (¤)


Nom : Shiba
Prénom : Kûkaku
Surnom : /
Âge : /
Date de naissance : /
Taille : 1m62 (inventé)
Poids : 48kg (inventé)
Lieu de naissance : Soul Society
Lieu de résidence : Rukongai, suivez le canon


Poste : ???
Rang : Eruptive Exilée
Particularités : Kûkaku est une experte en Kidô, ayant développée ses propres sortilèges d’artificier. De plus elle a perdu son bras droit, mais il est peut être préférable de ne pas lui en parler.


Description physique :



De
malicieuse perles azuréennes surmontant un nez fin forment le cœur d’un
minois associant douceur féminine et sagacité volcanique symbolisé par
le rictus amusé affiché sur ses fines lèvres. Encadrant ce faciès
délicat capable de se muer en une expression furieuse, une longue et
soyeuse crinière de jais descend le long de son dos en une cascade
doublement natté. En guise de coiffe, une capeline soigneusement nouée
attachent cette chevelure.
Apparaît alors au regard distrait de ses
vis-à-vis sa particularité. La Demoiselle est en effet estropiée, son
membre supérieur droit étant suppléer par une entité issue des savantes
technologies de la Soul Society, à tel point que bien vite cette
atrophie semble disparaître.
Noué dans son cou et à la chute de ses
reins, l’étoffe amarante au collier immaculé dévoile par son échancrure
dorsale et son décolleté les courbes vertigineuses de la Dame. Eprise
d’une liberté de mouvement, l’opaline jupe laisse, par de longues
fentes remontant jusqu’au ceinturon bronze, une totale liberté motrice
aux longues jambes de la Noble Déchue. A l’image de sa coiffe,
l’extrémité de ses jambes est entourée de bandages que l’on retrouve à
nouveau sur son épaule droite, coquetterie masquant l’attache de son
factice bras. Sur son côté droit se dessine un tatouage. Enfin,
fulminante, l’Exilée apprécie les douces saveurs du tabac qu’elle
inhale par un long calumet.
Si ce portrait dégage une certaine
féminité, le caractère emportée de la Dame lui donne cependant une
attitude parfois particulièrement masculine, notamment dans sa tenue
qui se veut totalement décomplexée et ignorant toute notion de
bienséance.





Description psychologique :

Volcanique…
c’est probablement le qualificatif le plus approprié pour narrer le
caractère de Kûkaku. Ainsi la Demoiselle ne supporte que très peu la
contradiction, notamment celle venant du sexe opposé qu’elle s’amuse,
avec une gouaille et parfois une violence rare, à défaire avec un
plaisir non dissimulé. Ainsi la Noble Déchue, sous une apparence
particulièrement féminine, dévoile un tempérament flamboyant lui
donnant une allure de garçon manqué qui se ressent jusqu’à ses
attitudes les plus simples.
Cependant, sous cette apparence
particulièrement forte, la Hie dissimule de profondes blessures
imposées par le temps. Ainsi, les disparitions successives de ses
proches, ses frères Kaien et Ganju ainsi que son amis Yoruichi,
laissent une indélébile traces aux tréfonds de son Âme. Seul son ancien
disciple, Loe, peut s’enorgueillir d’avoir pu entrevoir cette sombre
facette de la Dame.



Passé de votre personnage :

Le
passé de Kûkaku reste empli de zone d’ombre, à l’image de la
disparition de son bras dont la raison reste ignorée de tous. Ainsi la
Demoiselle est issue d’une noble lignée. Son aîné Kaien, Vice Capitaine
de la Treizième Division avait rempli l’office familial et faisait la
fierté de l’ascendance. De ce fait, leur existence connut le Seireitei.
Là, la Demoiselle suivit un entraînement, probablement en vue de suivre
les traces de son devancier. Elle y développa des dons particulièrement
intéressant pour la discipline magique.
Mais l’existence de cette
lignée noble bascula au cours d’une sombre nuitée. Kaien, puissant et
respecté Shinigami, fut terrassé par l’ennemi d’une façon bien
particulière. Ainsi, le Démon prit possession de son corps, lui faisant
commettre différentes atrocités. Stoppé par Rukia et Ukitake, il fut
vaincu et la première ramena à sa famille la dépouille de cet ancien
Héros de la Soul Society. A l’inverse de son frère qui accumula la
rancœur envers les Shinigamis par méconnaissance des faits, Kûkaku n’en
voulut à personne malgré la profonde tristesse qui l’étreignit. N’ayant
plus d’attache avec le Seireitei et cumulant la « trahison » de Kaien,
les Shiba furent déchus de leur titre de Noblesse et durent quitter
l’enceinte pour vivre dans les terres du Rukongai.
En ces lieux
pouvant se montrer hostile, Kûkaku bâtit un mythe autour de sa
personne. Approfondissant ses connaissances en Kidô, elle créa moult
techniques attachées à un Art explosif correspondant à son tempérament.
En perpétuel mouvement, sa demeure apparaissait et disparaissait dans
tout le Rukongai, reconnaissable entre mille par l’excroissance
canonique qui lui était rattaché.
La Volcanique noua alors des liens
avec une Disparue du Seireitei, l’ancienne Capitaine de la Seconde
Division, Shihouin Yoruichi. Les deux femmes, au tempérament similaire,
s’entendirent à merveille malgré la rareté de leur rencontre. Ainsi,
elles se rendirent maints services. Ses autres proches étaient bien
évidemment son Frère à qui elle essayait avec difficultés d’inculquer
les notions de pouvoir, mais également ses serviteurs Koganehiko et
Shiroganehiko.
L’emprisonnement de Rukia arriva alors. Yoruichi
arriva alors accompagné de Ryokas. C’est ainsi qu’elle fit la
connaissance d’Ichigo et ses amis qu’elle aida dans leur entrée au cœur
du Seireitei par l’emploi de ses dons explosifs et son canon immense,
mais également en leur apprenant de façon brutale, notamment pour
Ichigo, à canaliser leur reiatsu. Par la suite, la petite troupe revint
dans la demeure de la Dame lors de leur lutte contre les Bounts,
trouvant en ce lieu un endroit de repos et de jonction au cours de leur
recherche.
Par la suite, Kûkaku rencontra Ryûzoji Loe Yin’Eizukyo.
Frivole, le jeune homme l’amusa immédiatement. Ainsi, durant une longue
période elle lui enseigna les arts Shinigamis. Tissant des liens
étroits avec l’Indolent, elle l’amena au maximum qu’elle put dans ses
capacités. Mais l’heure pour lui était au départ et la Dame le poussa
subtilement, mais non sans un pincement au cœur, vers le Seireitei où
il accomplirait son Destin. Il lui laissa toutefois la promesse qu’il
accomplit régulièrement, de venir la visiter.
Une nouvelle épreuve
frappa la Soul Society. Appelé Grande Guerre, cet évènement fut surtout
un véritable carnage. Les Shinigamis en difficulté reçurent l’aide
d’Ukitake et Yoruichi qui était venu chercher le soutien des deux
derniers membres de la lignée Shiba. Après une âpre lutte, le conflit
prit fin. Mais les pertes furent lourdes pour Kûkaku qui se retrouva
désormais seule, son ami et son cadet ayant perdu la vie dans ce bain
de sang. Ainsi, elle retourna vivre auprès de Koganehiko et
Shiroganehiko, traversant une période difficile de son existence. Mais
son ancien élève ne l’avait pas oublié et ses visites, alors qu’il
gravissait à une vitesse ahurissante les échelons du Gotei 13 le menant
au Capitanat, se firent plus fréquentes, lui redonnant du baume au cœur
et sa gouaille d’antan. C’est à travers les venues du jeune homme que
la Volcanique fit la connaissance d’un autre membre du Seireitei en la
personne d’Hatsuy Lei Maywa. Entre les deux femmes se noua rapidement
une grande complicité facilitée par les railleries à l’encontre de
l’Enjôleur.
Kûkaku, au sourire retrouvé, mena dès lors une existence
proche de celle qu’elle connaissait avent les terribles évènements.
Bien qu’elle connaissait parfois des instants de tristesse, elle avait
décidé de rendre le plus bel hommage aux défunts en vivant chaque
instant pour eux.



Le post RP :

L’Aurore
éclatante pointait l’orée d’une nouvelle journée. Au loin, dans les
cieux, s’envolait les mélopées lyriques des volatiles qui signalaient
aux Âmes vivantes la levée de l’Astre Diurne. Dans la prairie où
gambadait avec gaîté les lapereaux qui goûtait avec délices aux
prémices de la vie, s’élevait une brise légère et chaude, plus
simplement printanière. Au cœur de ce lieu paisible trônait une demeure
d’apparence petite, au côté de laquelle un canon tutoyait les cieux
azurs, l’ensemble annoncé par une banderole maintenu au dessus du sol
par deux mains de roches.
Une plainte lascive s’éleva au cœur de la
Chambrée. Ouvrant un œil, puis le second, la Demoiselle s’éveillait, un
mal qui semblait indicible lui vrillant le crâne. Se redressant
légèrement, elle s’étira lentement, faisant craqueler ses membres qui
marquait la difficulté de la soirée de la veille. Laissant ses iris
myosotis traverser ce lieu, elle prit conscience de la débauche à
laquelle elle s’était livrée à la vue des cadavres alcoolisés
disséminés un peu partout. Décidément les visites de Loe se terminait
bien souvent de façon cocasse et la Volcanique laissa naître sur son
minois un sourire au l’évocation de cette soirée particulièrement
arrosée.
L’Indolent avait déjà fui les lieux de ce carnage, laissant
là sa compagne nocturne de festoiement. Il avait parait il des choses à
faire en ce jour. A dire vrai cela arrangeait Kûkaku qui, en ces
lendemains de soirées difficiles, appréciait un calme que l’Eloquent ne
pouvait garantir. Ainsi, toujours aussi lentement elle se releva. Mais
l’esprit encore embrumé et tournoyant, elle glissa et chut sur sa
croupe, lui extirpant un cri de surprise plus que de douleur.

Faut vraiment que je piccole moins…


Puis
la Demoiselle se mit à rire bruyamment, se rendant compte du ridicule
de sa situation. Pire encore, elle imaginait le valeureux Capitaine de
la Division d’Elite en pleine réunion, encore totalement imbibé.
Décidément, la soul society n’était plus ce qu’elle était !
Accourant
comme à l’accoutumée dans un assourdissant vacarme, Koganehiko et
Shiroganehiko apparurent à l’embrasure de la porte, s’enquérant de
l’Etat de leur Maîtresse. Ils eurent vite une réponse. Le visage encore
embué par ce réveil difficile, son minois sembla se déformer sous une
certaine colère qui faisait suite à la montée d’un mal de tête dont le
tapage des deux hommes n’étaient pas étranger.

Bande d’idiots !! Vous ne pouvez pas allumer un feu d’artifice tant que vous y êtes ? Laissez moi tranquille et dégagez de là…
MAINTENANT !!


Les
deux hommes semblèrent perdus. Il connaissait la colère légendaire de
la Flamboyante et n’ignorait pas les risques inhérents à rester en cet
endroit. Mais… timidement l’un des deux frères leva son index vers la
Mal Eveillée... vers ses jambes… un peu plus haut. Kûkaku baissa alors
son regard vers la zone ainsi montré, s’apercevant de la mauvaise tenue
de ses atours, plus encore de l’absence de dessous… Rougissant tout
d’abord, ses traits se déformèrent plus encore vers une rage sans
mesure alors que d’un bond elle se releva.

ESPECE DE PERVERS !!!!!!!!


La
terreur illumina le visage des deux hommes alors que la furie se rua
sur eux. Dans un enchaînement improbable dans son état, elle les frappa
tour à tour, le premier subissant un uppercut qui lui fit traverser la
porte alors que le second dut subir un châtiment bien pire par l’envoi
d’un terrible coup de pied dans son bas ventre, ce qui les laissa tout
deux au sol.

Toi le voyeur, tu feras
cinq cent pompes. Ca te remettra peut être les esprits en place. Je
verrais après comment poursuivre ta punition.
Quant à ton frère qui
fait semblant de dormir là bas, qu’il me prépare à manger, j’ai faim.
Et que cela ne traîne pas sinon vous subirez des sévices bien pire
encore !


Furibonde, la Demoiselle laissa là,
encore au sol, les deux hommes pour se rendre vers la salle d’eau afin
de se rafraîchir. Ainsi débuta une nouvelle journée dans la demeure de
la volcanique Shiba Kûkaku.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hitsugaya
Capitaine de la 10e Division | Co-Fondateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 717
Age : 25
Localisation : Soul Society
Rang : Capitaine
Caractère : Sympa, Gallant, Beau et Sociable
Date d'inscription : 01/12/2007

Feuille de Personnage
Niveau:
360/360  (360/360)
Reiatsu:
360000/360000  (360000/360000)

MessageSujet: Re: La Volcanique   Dim 20 Jan 2008 - 11:36

Validée:) Bienvenu et bon RP

HRP: attend l' avis d' un autre admin

_________________
capitaine de la 10° division

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://naruto9kyubi.skyrock.com
Szayel Aporro Granz
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 895
Age : 24
Localisation : Las Noches (El Hueco Mundo)
Rang : 8e Espada dans l'Armée de Sõsuke Aizen
Caractère : Sadique et Impitoyable
Date d'inscription : 22/12/2007

Feuille de Personnage
Niveau:
475/475  (475/475)
Reiatsu:
475000/475000  (475000/475000)

MessageSujet: Re: La Volcanique   Dim 20 Jan 2008 - 17:27

Validée ! Bienvenue, enfin le personnage que j'attendais est arrivé !

Si tu veux un avatar, il y en a un de Kukaku dans mon topic !

Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-the-rpg.forumpro.fr/index.htm
Kûkaku Shiba
Espada n°8 | Adjuchas | Scientifique du Hueco Mundo | Chef de l'Octava Fraccion | Administrateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 29
Date d'inscription : 20/01/2008

Feuille de Personnage
Niveau:
1/1  (1/1)
Reiatsu:
1000/1000  (1000/1000)

MessageSujet: Re: La Volcanique   Lun 21 Jan 2008 - 8:55

Pourquoi tu m'attendais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Volcanique   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Volcanique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 3D Meteor-Volcan-étoile noire...
» Galerie de Dzeep
» Paysage de Lanzarote
» Paysages (Equateur)
» La foudre et le volcan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach, THE RPG :: Commencement :: Présentations-
Sauter vers: